L'équipe CRAC
Conférences invitées

Fermer Informations générales

Fermer Conférences 2004

Fermer Conférences 2005

Fermer Conférences 2006

Fermer Conférences 2007

Fermer Conférences 2008

Fermer Conférences 2009

Fermer Conférences 2010

Fermer Conférences 2011

Fermer Conférences 2012

Fermer Conférences 2013

Fermer Colloques

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Émilie Dugas

 15841_1270692404853_1156168580_30877701_7510388_n.jpg

Émilie Dugas

Ecrire à Fanny Pissondes


Etudiante en thèse (Directeur: E. Sander, Tuteur: A. Lammel)

Mots-clés:

Conceptions naîves en biologie et en physique, climat et réchauffement climatique, catégorisation du monde physique et social, réseaux sémantiques, développement,

Thèmes de recherches:

Titre de la thèse : Conceptions naîves et catégorisation - Étude développementale des connaissances relative au climat et au changement climatique

Récemment, la nécessité de mieux connaître les processus cognitifs face à un danger sérieux que constitue le changement climatique a été soulignée (Lévy-Leboyer & Duron, 1991 ; Pawlik, 1991). Dans le but de mieux comprendre cet objet d’étude complexe, la recherche en psychologie a un rôle important à jouer dans l’étude des processus cognitifs impliqués dans le changement climatique. Il s’agit de fournir une meilleure connaissance de la nature des processus cognitifs impliqués dans le traitement des informations relatives au changement climatique et notamment des conceptions naïves. Il n’existe pas d’étude en psychologie cognitive portant directement sur le changement climatique. Dans la lignée des travaux sur les représentations des phénomènes météorologiques, du climat ou de la pollution atmosphérique (Lammel et al., 2009 ; Lammel & Resche-Rigon, 2007 ; Katz, Lammel & Goloubinoff, 2002), nous considérons que les activités cognitives propres à l’être humain, tels que la catégorisation, permettent des moyens d’adaptation aux contraintes climatiques. Dans notre mémoire de Master 2, nous avons exploré simultanément la construction conceptuelle et les représentations cognitives du climat et du changement climatique chez l’enfant et l’adolescent. Nos résultats montrent que la conception du climat comme un ensemble d’objets, sa confusion avec la météorologie, sont parmi les éléments qui gênent la compréhension de ce concept. Nous pensons que ces éléments favorisent la construction d’idées erronées et entrainent des difficultés d'apprentissage des concepts scientifiques concernant le changement climatique. Par ailleurs, nous considérons que les informations ambigües venant de l’expérience directe ainsi que les contradictions retransmises par les scientifiques empêchent l’individu de construire un véritable concept de changement climatique et ainsi de s’adapter cognitivement aux contraintes climatiques. Il s’agit donc de mieux comprendre et de préciser dans quelle mesure la catégorie climat mais aussi l’absence de consensus entre les experts affectent les conceptions naïves du changement climatique de l’enfant à l’âge adulte.


Liens favoris :

Groupe d'Experts Intergouvernementaux sur l'Évolution du Climat


Bibliographie:



Date de création : 20/10/2009 @ 11:39
Dernière modification : 03/11/2009 @ 15:21
Catégorie :
Page lue 1436 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
344 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Nouvelles RSS
^ Haut ^