L'équipe CRAC
Conférences invitées

Fermer Informations générales

Fermer Conférences 2004

Fermer Conférences 2005

Fermer Conférences 2006

Fermer Conférences 2007

Fermer Conférences 2008

Fermer Conférences 2009

Fermer Conférences 2010

Fermer Conférences 2011

Fermer Conférences 2012

Fermer Conférences 2013

Fermer Colloques

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Conférences 2005 - I. Urdapilletta

Perception et représentation de l’image du corps par des jeunes filles danseuses ou anorexiques



Conférencier : Isabel Urdapilletta Laboratoire "Cognition et Usages", Université de Paris 8, 2 rue de la liberté, 93256 Saint-Denis Cedex

Date: 14 Avril 2005

Résumé: Les altérations de l’image du corps sont un signe pathognomonique de l’anorexie mentale et plus généralement des troubles du comportement alimentaire. On rencontre parfois de telles perturbations chez les danseuses. Nous nous interrogeons sur la nature de cette image qui semble perturbée en étudiant les dimensions perceptives (estimation de la corpulence du corps) et idéales (estimation de la satisfaction vis-à-vis de la corpulence du corps) de l’image du corps. Nous utilisons une technique vidéo qui permet à partir de la photographie du participant qui a été grossie de lui demander d’ajuster cette photo pour la faire correspondre à la façon dont il se perçoit et à la façon dont il aimerait être.

Les résultats montrent que les participantes des trois groupes perçoivent leur corps comme plus corpulent que leur corps réel mais les danseuses ont une perception de leur corpulence plus ajustée à la réalité que les anorexiques et les témoins. Les danseuses aimeraient être moins corpulentes qu’elles ne le sont, les témoins et les anorexiques sont satisfaites de leur corpulence. Ainsi d’une part les anorexiques ne semblent pas différentes des témoins concernant les dimensions perceptives et idéales de l’évaluation de leur corpulence. D’autre part, les danseuses semblent plus réalistes que les anorexiques et les témoins concernant la perception de la corpulence de leur corps mais ont aussi un idéal corporel plus éloigné de leur corpulence réelle. Enfin les scores des sujets anorexiques sont caractérisés par une absence de corrélation entre les distorsions perceptives et idéales. Par contre les scores des danseuses et plus encore des témoins sont caractérisés par une cohérence dans la distorsion perceptive et idéale. Nous discutons ces résultats.



Date de création : 30/05/2006 @ 16:50
Dernière modification : 06/10/2007 @ 05:10
Catégorie : Conférences 2005
Page lue 4316 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
344 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Nouvelles RSS
^ Haut ^