L'équipe CRAC
Conférences invitées

Fermer Informations générales

Fermer Conférences 2004

Fermer Conférences 2005

Fermer Conférences 2006

Fermer Conférences 2007

Fermer Conférences 2008

Fermer Conférences 2009

Fermer Conférences 2010

Fermer Conférences 2011

Fermer Conférences 2012

Fermer Conférences 2013

Fermer Colloques

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Conférences 2010 - J.P Fischer

La distinction entre connaissances procédurales et déclaratives aujourd'hui


Conférencier : Jean-Paul Fischer (Laboratoire Interpsy, Université de Nancy 2)

Date: 14 Janvier 2010 de 16h30 à 18h00 (Salle D011)

Résumé :La distinction entre connaissances (ou mémoires) procédurales et déclaratives s’est développée dans les années 1970/80, presque indépendamment en psychologie cognitive (Anderson J.R.) et en neuropsychologie (Squire L. et Cohen N.J.). C’est plutôt la théorie neuropsychologique qui avait retenu mon attention quand j’ai développé mon modèle de développement PDup (Procédural – Déclaratif - unitisation – procéduralisation). De manière précise, l’aspect de la théorie de Squire et Cohen qui m’avait surtout intéressé, c’est leur différenciation entre un système déclaratif dans lequel on a un accès explicite à la base de réponses, et un système procédural dans lequel les réponses sont dérivées par l’application d’algorithmes particuliers.
Cet aspect de la distinction permet en effet de décrire des différences importantes dans :
1) Le calcul : on peut savoir que 6x8 c’est 48 (connaissance déclarative) ou savoir comment on le trouve ou retrouve (par l’exécution de procédures comme : 5x8, 40, plus 8, 48 ; ou 6 et 6, 12, 12 et 12, 24, 24 et 24, 48 ; ou 8, 16, 24, 32, 40, 48) ;
2) L’appréhension du nombre : un enfant de 4 ans peut dire directement et immédiatement le nombre  de points de la collection •••  (« c’est trois ») ou en les comptant : « un, deux, trois : il  y en a trois ») ;
3) La lecture : on peut voir le mot « bal » comme une unité et récupérer son sens (éventuellement aussi sa prononciation) en mémoire déclarative ou bien par une procédure de fusion/concaténation, progressant de gauche à droite, des phonèmes (associés aux graphèmes) arriver à sa prononciation (puis accéder au sens grâce à cette dernière).
Ensuite, et surtout, elle m’a permis de décrire le développement interactif de ces différentes notions.
La dichotomie procédural/déclaratif s’est cependant vite avérée trop simple pour résumer la complexité des connaissances humaines. Notamment, les connaissances procédurales qui incluent le conditionnement, l’amorçage, … sont trop hétérogènes. En outre, la distinction entre connaissances implicites et explicites la supplante (et la recouvre en partie) aujourd’hui. Squire a choisi de répondre à ces deux problèmes en parlant de connaissances non déclaratives (au lieu de connaissance procédurales) et en égalisant d’une part « déclarative » et « explicite », d’autre part « non déclarative » et « implicite ». Cette solution perd cependant l’aspect, ci-dessus rappelé, qui m’avait le plus intéressé dans la distinction. En revanche, Cohen (avec Eichenbaum) par la suite, et surtout Ullman dans le domaine du langage, ont davantage gardé les qualificatifs initiaux et prolongé cet aspect.
La distinction déclaratif/procédural paraît aujourd’hui toujours pertinente pour la description des connaissances (et de leur développement ou apprentissage interactif) en calcul et en lecture/orthographe. Néanmoins, on ne peut pas ignorer les nombreuses recherches sur l’apprentissage implicite. Je vois dans l’apprentissage implicite essentiellement une forme d’apprentissage qui procède par extraction des régularités de notre environnement sans nécessairement prise de conscience de ce qui a été extrait. Les connaissances qui en résultent ne sont pas nécessairement des procédures. Mais certaines procédures, comme celle qui consiste à ajouter « ed »  pour former le passé des verbes anglais (longuement étudiée par Ullman, et d’autres), peuvent facilement être vues comme résultant d’un apprentissage implicite ; en français, l’enfant de 4 ans qui  dit « il a prendu le train » a peut-être appris implicitement une
règle de formation du participe passé des verbes du 3ème groupe se terminant en « -endre » ou « -andre » (mais l’a-t-il vraiment apprise ou improvise-t-il ?: notion de « bootstrapping »). A la fois du fait de cette fréquente proximité des connaissances procédurales et implicites, et du fait que les deux apprentissages associés ne nécessitent pas l’intégrité des fonctions hippocampiques, on peut s’attendre à ce qu’elles aient quelques caractéristiques communes. L’une d’entre elles pourrait être leur grande sensibilité à l’amorçage. L’exposé essaiera de montrer, sur des bases empiriques (calcul, résolution de problèmes, écriture des chiffres et des lettres), cette sensibilité à la fois relativement à des connaissances explicites ou explicitées et dans l’absolu.

Bibliographie :

Anderson J.R., 1983. The architecture of cognition. Cambridge: Harvard University Press.
Cohen N.J. & Eichenbaum H., 1993. Memory, amnesia, and the hippocampal system. Cambridge: MIT Press.
Fischer J.P., 1992. Apprentissages numériques: la distinction procédural/déclaratif. Nancy: Presses Universitaires.
Fischer J.P., 1996. Mémoires exacte et inférentielle en arithmétique mentale. Journal International de Psychologie, 31, 111-130.
Fischer J.P., 1998. La distinction procédural/déclaratif: une application à l'étude de l'impact d'un "passage du cinq" au CP. Revue Française de Pédagogie, n°122, 99-111.
Fischer J.-P., à paraître. Vers une levée du mystère des écritures en miroir (des chiffres) chez l’enfant. L'Année Psychologique.
Squire L.R. & Cohen N.J., 1984. Human memory and amnesia. In G. Lynch, J.L. McGaugh, N.M. Weinberger (Eds), Neurobiology of learning and memory (pp.3-64).  New York: Guilford.
Ullman M.T., 2004. Towards a new functional anatomy of language: Contributions of memory circuits to language: the declarative/procedural model. Cognition, 92 (1-2), 231-270.

Date de création : 08/01/2010 @ 20:18
Dernière modification : 31/05/2010 @ 11:16
Catégorie : Conférences 2010
Page lue 2927 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
344 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Nouvelles RSS
^ Haut ^